Un faux general

6

14 août 2013 par wirriyamu2011

Le Mali reussi son élection presidentielle. Depuis janvier 2012, les previsionnistes ont imaginé les pires scénarios. Sans dire qu’ils on eu tout faux, nous disons qu’ils se sont contenté d’analyses generales sur l’Afrique en se refusant à croire en un sursaut des hommes et même des ancetres.

Il démeure cependant que certaines personnes dans cette crise ont par leurs actes montré le chemin à ne jamais emprunter. Je voudrai dire ma stupefaction quand j’ai appris la promotion au grade de general d’armée du Capitaine Sanogo. Stupefait car rien dans le parcours du monsieur ne le predisposait à une telle promotion. Certains font le rapprochement avec le Gal S.Djibo ou le Gal S.Konate respectivement du Niger et de la Guinée. Pour mémoire, ces deux officiers étaient reconnus sur les champs de bataille et avaient tous les deux en charge des unités d’elite de leurs pays. Sanogo a été renvoyé et du prythannée militaire et de l’ecole d’officier pour insuffisance de résultat. Il n’a jamais mené d’actions operationnelles de combat sur le terrain. Il a certes multiplié les stages mais a fini par donner des cours d’anglais dans l’armée malienne. Ceci est suffisant pour dire quel type de militaire était le Capitaine Sanogo. En language de militaire on dirait un « capitaine de bureau »

Mais on peut ne pas avoir eu une belle carrière parce que l’armée et sa hierrarchie sont gangrenées par le favoritisme et la corruption, comment expliquer alors qu’on n’ait rien fait pour changer celà? Sanogo a pris le pouvoir en dénonçant ces Generaux nommés à tort et à travers pendant que la troupe souffrait de maux divers. Il a dénoncé la corruption et l’enrichissement. Quand à son tour il a eu l’occasion de changer les choses, il s’ est attelé â reproduire ce qu’il a dénoncé finissant , en une sorte de paroxisme, par obtenir sans aucune honte le grade de general d’operette, avec un baton autofabriqué. Il a systematiquement honni l’armée malienne et le mali. Il a tranformé le camp de Kati en une résidence privée, ce qui en reduisait de fait ses capacités operationnelles. Il a ordonné les fameux replis strategiques qui ont conduit à la perte des villes du nord. Enfin, il a , par son desir de vengeance envers les berets rouges, divisé l’armée malienne. Pour moi, ce monsieur est un echec moral sur toute la ligne, incapable de tenir ses propres engagements.

L’armée malienne ne manque pourtant pas d’hommes de valeurs qui n’on jamais faibli lors de cette période obscure que le pays a connu. Les colonels Dacko et Gamou (et beaucoup d’autres) meritent la reconnaissance de la nation. Il l’attendent depuis trop longtemps à mon avis et j’avoue que cette propension à repéter les mêmes erreurs , au sein des forces armée, est un danger bien plus grand que les agressions des terroristes.

Je ne suis pas du genre à m’acharner sur des combats d’arrière garde mais je ne suis pas prêt à donner du  » general » à ce monsieur. A l’impossible nul n’est tenu.

J’ose former le voeux que chacun tirera les leçon de tout ce qui vient de se passer et que plus jamais nous ne garderons le silence en cas de profond desaccord. Celà aussi c’est une partie de notre serment pour demain.

Publicités

6 réflexions sur “Un faux general

  1. CAMARA dit :

    Ma vision des choses est tout à fait differente car ce general merite sa grade de fait qu’il a renversé un general dans la hierarchie militaire il à sauté de cap. voilà pour quoi il mérite. Au fait loin s’en faut car nos generaux sont ceux des carrières et non ceux des guerres voilà

  2. Ramatou dit :

    détrompez- vous, Sanogo n’est pas le vrai artisan de la mutinerie qui a conduit à la déchéance du Général ATT. le mérite revient (si mérite il y a) aux jeunes qui sont allés le cueillir pour le mettre au devant des choses alors qu’il se la coulait tout tranquillement au « coin ». attention donc l’histoire risque de nous rattraper on ne prend garde. Sois objectifs et dénonçons les tares qui risquent de miner l’avenir de notre pays cette nomination, est tout simplement une honte pour le Mali.

  3. Dongo dit :

    Le Mali ne s’en sortira jamais. Les mêmes causes produisent les mêmes effets. Il ne faut pas s’en étonner. On passe allégrement des notes sexuellement transmissibles aux grades de banalement acquis.Ne vous offusquez pas Dioncounda vient du milieu scolaire dont sait la pourriture à laquelle lui même a contribué. Quant à ses hauts faits dans ce domaine, je vous renvoie aux prêches de l’iconoclaste imam Doumbia. Celui qui ne renonce pas à une promotion indue, ne peut convie à rectitude morale. Il s’agit là d’un grade véritablement amoral. Comment peut-on justifier quelque promotion dans une armée à qui l’on a botté les fesses depuis Anéfis jusqu’à Bolibana? Quelle récompense donc pour les vainqueurs? Le colonel Najim, le sous- caporal Djéri, le sous-lieutenant le Borgne … Et quoi donc pour les martyrs Capitaine Sékou et ses compagnons???

  4. cireass dit :

    Le bombardement de Sanogo « Général 4Étoiles » est un mauvais exemple pour la démocratie africaine. Aujourd’hui, ce sont anciens compagnons de Kati qui créent la zuzanie à l’État malien n’ayant pas encore terminé avec les problèmes au Nord avec les mouvements armés notamment les indépendantistes du MNLA.

    • wirriyamu2011 dit :

      Bonjour Mon frère,
      Tu as raison et ce genre de geste créé toujours des conséquence . Sans parler de la honte qu’elle suscite chez beaucoup d’entre nous devant de folklore administratif et militaire.

      A bientot

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :